Dans la série “mais si tu manges pas de la viande à chaque repas, tu la remplaces par quoi, alors ?”, après le pâté végétal vient le temps de partager une autre recette de base pratique et adaptable en fonction de ce qu’on a dans ses armoires : les fameux burgers végétaux.

En gros, le principe est toujours le même :

  • une base de céréales : riz cuit, quinoa cuite, semoule cuite, flocons (d’avoine, de seigle…) trempés dans l’eau… Bref, toute céréale sous une forme permettant de donner la consistance à vos burgers.
  • un/des légumes : feuilles (épinards, bourrache…), racines râpées (carottes, panais…), tout autre légume coupé en petits morceaux
  • oeufs : à l’oeil, j’en mets deux pour 2/3 personnes en général. En les ajoutant à la base de céréale et au(x) légume(s), on cherche a obtenir une texture un peu collante pour former les burgers.
  • si la texture est trop liquide après avoir mélangé les oeufs au reste, ajouter de la farine complète pour adapter.

En option, mais ça fait toujours plaisir :

  • ajouter dans cette pâte les épices de son choix pour varier les plaisirs
  • des oignons émincés revenus à la poêle peuvent aussi ajouter une touche sympa
  • sans oublier le fromage : là aussi toutes les folies sont permises alors tester en fonction de ses fromages de prédilection. Ajouter le fromage râpé à la pâte avant de passer les burgers à la poêle.
  • il est bien sûr possible de paner de temps à autre ses burgers avec de la chapelure toujours pour décliner le concept à l’infini.

Voilà, tous les convives à qui j’en ai servi sont souvent surpris mais ravis alors à vous de jouer !