Et oui, il ne suffit pas de se procurer de belles plantes et de les arroser, encore faut-il les fertiliser pour qu’elles s’épanouissent pleinement. On vend dans le commerce tellement d’engrais “spécial bazar” ou “super machin” qu’une expédition dans ce type de rayon peut se transformer en grand moment de solitude et de choix cornéliens.

Heureusement, de nombreuses possibilités s’offrent aux jardiniers pour produire leur propre fertilisant : fumier, purin d’ortie, compost… Malheureusement, le bail de notre appart ne prévoit pas la possibilité d’installer un cheval sur la terrasse, la surface pour le champ d’ortie est limitée et le tas de déchets qui doit mûrir un an, c’est pas le top non plus si on veut encore pouvoir
profiter du soleil sans avoir les pieds dedans. Du coup, après avoir fait un tour sur la toile, c’est le vermi-compost qui l’a emporté : une solution efficace et compacte permettant de recycler 30% de ce que l’on jette normalement à la poubelle (les déchets organiques et même d’autres) en compost et en engrais liquide. Une aubaine !

Vu les prix des kits commercialisés, nous avons décidé de construire nous-même notre compostière.

Matos

  • planches de bois emboîtables (pour les côtés)
  • vernis ou lazure (pour protéger le bois des intempéries et de la putréfaction)
  • panneau de contreplaqué marin (pour les fonds)
  • colle à bois
  • vis (pour faire tenir le tout)
  • pieds (facultatif)
  • bac en plastique (pour récolter le percolat)
  • foreuse (pour percer deux des bacs )

Une fois les planches vissées et protégées, les fonds percés et accrochés, le bac en plastique encastré et le couvercle découpé, il ne nous reste plus qu’à trouver les habitants de notre création. Un copain nous ramène des vers de son compost (toutes les sortes de vers ne sont pas appropriées) et nous voilà lancés.

Si vous souhaitez construire votre propre compostière ou obtenir une liste des déchets décomposés par les vers, n’hésitez pas à taper “vermicompost” ou “lombricompost” dans un moteur de recherche. D’excellents sites plein de plans et de conseils existent sur le net.

Quelques photos de la construction ci-dessous et la suite des aventures de nos nouveaux amis lombrics au prochain épisode…

DSC_7728.jpg  DSC_7739.JPG

Plantes-7749.jpg